> Accueil

OMAN - Se déplacer et cuisiner dans le désert

Se déplacer et cuisiner dans le désert ne laisse décidément pas de place à l'improvisation !

1. Se déplacer :

Le sultanat d'Oman est un grand pays désertique avec d'importantes distances entre les différents sites. Les infrastructures de transport en commun restant limités, le meilleur moyen de se déplacer est le 4x4, puisque de nombreuses pistes ne sont praticables qu'avec un engin de ce type.
Il faut faire particulièrement attention à la réserve d'essence et ne pas hésiter à refaire le plein dès que l'occasion se présente. En effet, si les stations services sont courantes dans les grandes villes, dès que l'on s'éloigne un peu, on peut parcourir de nombreux kilomètres sans en croiser une seule. D'autant plus que les véhicules sont particulièrement gourmands en carburant (entre 12 et 18 litres au cent suivant le terrain), la jauge descend très vite !

2. Cuisiner dans le désert :

peut se révéler être un véritable challenge en soi. La gestion de l'eau, les tempêtes de sable, la conservation des ingrédients,imposent organisation et adaptation.


A Oman, pour éviter d'utiliser une grande quantité de bouteille en plastique, le choix le plus judicieux est de s'équiper en jerrycan de 20 ou 40 litres. L'eau étant potable dans l'ensemble du pays (une grande partie est désalinisée), on peut facilement se ravitailler à l'entrée des mosquées ou dans les salles d'ablution. Les locaux, très accueillants, n'y voient généralement aucun inconvénient. L'eau est principalement utilisée pour s'hydrater et pour les besoins de la cuisine (cuisson, vaisselle), les nombreux wadis et l'océan permettant des bains réguliers.