> Accueil

JAPON - Hokkaido au pays de la neige

c'est le paradis... du grizzly. Il y en a une grande quantité parait-il, heureusement pour nous, ils dorment bien sagement.. Silence. Nous ne faisons que passer et en douceur, de plus, sur ce tapis de plumes d'eider.

Les jours se suivent mais ne ressemblent pas tous. Heureusement d'ailleurs, connaître la tempête d'Hokkaido est une expérience. En quelques heures, la belle poudreuse peut s'envoler on ne sait où d'ailleurs, peut-être en Corée pour enneiger les futurs sites olympiques ? Ou pour arroser le Kamchatka voisin que j'irai bien fouler l'hiver prochain ? Allez donc savoir. En fait si, j'ai une petite idée, le vent colle cette belle neige sur les bouleaux blancs, il se pose en sculpteur contemporain et réalise d'ailleurs des œuvres inimitables, facile me direz-vous avec une neige océanique.


Une autre expérience, c'est de se rendre à Ikororo station de ski près de Sapporo et d’aller dans un des deux seuls immense hôtel de la station. Architecture monumentale, décoration kitch mais avec un Onsen raffiné et des plus agréables au retour d'une journée de randonnée sur le mont Yochi.
Retournons au traditionnel vite, les Ryokan nous conviennent mieux


La chance nous sourit, le plus beau volcan de l'île d'Hokkaido, le Ezo Fuji ou Yotesa, s'offre à nous. Certes, il neige un peu mais au fur et à mesure que nous montons, le soleil mène une lutte acharnée pour s'imposer et il gagnera. 1600 m d'effort et là-haut, un immense cratère nous invite à le visiter. Mais nous sommes raisonnables et nous savons bien qu'ici plus qu'ailleurs, le temps change très vite, alors banzaï dans la poudreuse. Une journée mémorable.


Niseko, une des plus grandes stations du japon. Nous y trouverons un peu à l’écart un Ryokan des plus chaleureux avec une cuisine raffinée (et je ne parle même pas de l’Onsen) !! Après chaque journée de ski de rando dans les Alpes ou partout dans le monde, nous devrions avoir un Onsen, c'est vraiment trop jouissif et reposant.
Une nouvelle journée se donne sans partage avec un soleil généreux, plusieurs sommets, plusieurs descentes et chaque fois tout près de nous la mer du Japon et en face nous pourrions presque apercevoir la Corée. C'est formidable des journées comme celle-ci : encore, encore.


Nouveau Ryokan, nouvel accueil chaleureux ! Décidément ces japonais sont vraiment des gens surprenants... Le départ pour notre dernière journée se fera skis aux pieds directement devant notre Ryokan, l’objectif ? Modeste certes, mais pour un dernier jour avant le retour, nous serons comblés. Le Shirakawa nous présente sa face nord toute de neige fraiche vêtue. Nous prenons soin de ne l'effleurer qu'avec parcimonie tellement elle est belle et fragile. Un retour par le Nimi pass et c'est le cœur brisé de laisser toute cette neige, ces pentes, cet accueil, ces Ryokan, ces Onsen et finalement ce soleil.

Konishoa Japon nous te saluons, Hokkaido aligato kosaimu nous reviendrons.