> Accueil

ARGENTINE - Bienvenue à Buenos Aires

ça reste le quartier le plus dangereux car en sortant des quelques rues regorgeant de danseurs, commerçants et touristes, les agressions sont très nombreuses, ne faites pas comme moi, ne tentez pas de sortir du quartier à pied, préférez le taxi.

  • San Telmo : Ce troisième quartier est collé au centre. Belle architecture mais pour argentins plus modestes, c’est ici que se retrouvent les antiquaires et brocanteurs. D’ailleurs à faire : le long marché qui se déroule tous les dimanche sur une seule rue, mais alors une rue qui n’en finit pas. Vous trouverez de tout pour ramener un souvenir et sentirez des odeurs d’amandes grillées et dulce de leche. Premier jour à Buenos Aires, je suis allée dans ce quartier, car étant une mordue de danse, je ne voulais pas perdre un instant pour aller dans LE quartier du Tango. S’asseoir sur la terrasse d’un restaurant et regarder les danseurs faire une démonstration juste devant vous, c’est vraiment chouette. Habillées de leur plus belle robe, les femmes se laissent guider en fermant les yeux dans les bras ferment de leur cavalier en chaussures vernis. Je pourrais rester des heures à les admirer. Donc dès le premier soir, nous sommes allés nous initier au Milonga. Pas si compliqué quand on a un bon partenaire. San Telmo est le quartier assez touristique pour toutes ces salles de spectacles de tango.

  • La Recoleta : Le quartier chic qui ressemble vraiment à Paris. Boutiques de luxe, portant souvent des noms français car ça fait plus « hype », restaurants et bars mondains. C’est aussi et surtout le quartier artistique, là où sont implantés les Beaux Arts de Buenos Aires. J’y suis allée en week end car sur la Plaza Francia, plein de commerçants artisanaux exposent leurs créations. Les musiciens se donnent à fond au centre de la grande pelouse tandis que les jongleurs, danseurs et peintres sont éparpillés autour. Bonne ambiance de vacances où l'on peut voir des familles venant pique niquer, des amoureux flirter et des enfants courir derrière des ballons. Autre chose à voir, le cimetière, sorte de « père-Lachaise Latino américain ».

  • Puerto Madero : Là on est tout près de l’eau, gros buildings, qui rappellent New York vu de la côte, un pont à la forme indescriptible et un port, oui oui un port. C’est l’endroit le plus cher, le plus luxueux. Les hommes d’affaire viennent y prendre leur repas mais jamais sans leur cravate !! C’est vraiment joli, on ne se croirait pas du tout à Buenos Aires quand on se promène le long du port. Le moyen de se déplacer c’est roller où skate. Un endroit bien agréable.

  • Palermo / Belgrano : Quartier un peu plus loin, j’ai pris le métro pour m’y rendre. En sortant, j’arrive dans un endroit encore bien différent. Loin de tous les gros trafics, les bars bondés, les shops à chaque coin de rue… me voilà dans le quartier le plus calme et le plus résidentiel. Ici c’est le rendez vous des joggeurs. De jolis parcs, immenses, composés de lacs, fontaines et petits ponts qui longent le grand zoo faisant envier tous les petits argentins. Véritable havre de paix, venez vous allongez dans l’herbe en lisant un bouquins ou regarder les pédalos faire des tours de lac, ça fait du bien de temps en temps.

Voilà pour la petite visite, c’est donc la ville dans laquelle je serai restée le plus longtemps lors de mon tour du monde. C’est sur, à première vue, ce n’est pas une grosse ville comme ça qui m’attire, mais elle cache bien des surprises qu’il faut découvrir par soi-même…